vendredi 25 octobre 2013

Les Noces rebelles (Revolutionary Road)
















































Synopsis et détails


Dans l'Amérique des années 50, Frank et April Wheeler se considèrent comme des êtres à part, des gens spéciaux, différents des autres. Ils ont toujours voulu fonder leur existence sur des idéaux élevés. Lorsqu'ils emménagent dans leur nouvelle maison sur Revolutionary Road, ils proclament fièrement leur indépendance. Jamais ils ne se conformeront à l'inertie banlieusarde qui les entoure, jamais ils ne se feront piéger par les conventions sociales.

Pourtant, malgré leur charme et leur insolence, les Wheeler deviennent exactement ce qu'ils ne voulaient pas : un homme coincé dans un emploi sans intérêt ; une ménagère qui rêve de passion et d'une existence trépidante. Une famille américaine ordinaire ayant perdu ses rêves et ses illusions.

Décidée à changer de vie, April imagine un plan audacieux pour tout recommencer, quitter leur petite routine confortable dans le Connecticut pour aller vivre à Paris. Mais lorsqu'ils mettent l'idée en pratique, les époux se retrouvent confrontés à des limites qu'aucun d'eux ne soupçonnait. L'un est prêt à tout pour s'échapper, à n'importe quel prix. L'autre mettra tout en œuvre pour sauver ce qu'il leur reste, quels que soient les compromis. Frank et Frank et April vont découvrir s'il est possible ou non de s'affranchir de la norme sans détruire leur  couple.

D'après un roman culte

Les Noces rebelles est l'adaptation du roman Revolutionnary Road / La Fenêtre panoramique de Richard Yates, publié chez Robert Laffont en 1961. Lorsqu'il parut, le roman ébranla le monde littéraire, suscitant de vives discussions sur la nature du mariage, le rôle de l'homme et de la femme dans la société moderne, et la difficulté de concilier les réalités de la famille, du travail et des responsabilités avec les aspirations idéalistes de la jeunesse.
 
 
 
 

La relation de couple "disséquée" par Sam Mendes

 
Dans les Noces rebelles, le précieux réalisateur Sam Mendes (American Beauty, Les Sentiers de la perdition) a vu l'opportunité de mettre en scène la vie d'un couple américain. Il précise : "Dans cette histoire, j'ai vu la possibilité de disséquer une relation de couple, d'en montrer toute la difficulté, la vulnérabilité, la cruauté et l'émotion brute. Parfois, deux personnes qui veulent être ensemble, qui ont le sentiment qu'elles doivent être ensemble, en sont tout simplement incapables. Les sentiments que l'on éprouve devant l'histoire de Frank et d'April deviennent aussi conflictuels et mystérieux que ce qu'on ressent envers les rapports humains et la vie en général." Fasciné par le livre de Richard Yates, le cinéaste le voit comme une oeuvre "riche d'intelligence, d'excentricité, d'originalité, avec des personnages auxquels on s'attache, parfois peut-être magré soi. Il foisonne de détails sur les êtres humains et sur ce qu'ils ont de formidable et de terrible. C'est tout cela que j'avais envie de rendre à l'écran."  
 
De 22 mars 2013
  
 
 
Mon avis 
 
 
Ce film ne vous laissera pas indemne  il nous parle de la difficulté de vivre ses rêves quand la vie nous force à nous en éloigner..
Que dire si ce n'est que ce drame familial de Sam Mendes est porté par l'interprétation sans faille de Kate Winslet, magnifique femme malheureuse, qui nous amène à réfléchir sur ce qu'est le bonheur à deux. .Kate Winslet a une qualité de jeux exceptionnel , elle est criante de vérités dans toutes les répliques du film .
 
 
 
De 2013-10-25
Elle incarne à la perfection le thème de l'ennui, du spleen , de ce sentiment de vide quand elle réalise à la fois la pauvreté de la réalité et que ces projets d'un ailleurs pour échapper à ce déterminisme social  ne se réaliseront jamais . Elle me fait penser aux héroïnes romantique telle qu' Emma Bovary de Gustave Flaubert ou bien d' Anna Karémine de Tolstoï et à leur tragique destin de mourir plutôt que de vivre une vie qui ne les satisfait pas .
 
 
 
 
 
 
L’intrigue se déroule dans le Connecticut, dans les années 50 mais ce n’est finalement qu’un détail… tant ce film a une portée intemporelle et universelle. Si ces « Noces rebelles » font l’effet d’un coup de poignard dont il faudra un temps certain pour se remettre, c’est autant pour son dénouement terriblement fort et magnifiquement cruel que pour les questionnements que ce film suscite et auxquels chacun a forcément été confronté, un jour ou l’autre.
 
 
  
 




De 22 mars 2013
De 22 mars 2013
très belle reconstitution de l'Amérique des années 50 où tous les décors, accessoires, costumes, couleurs sont absolument parfaits. Même représentation du monde du travail (ces grands open-spaces où tous les hommes fument, boivent, et dragouillent les secrétaires trop naïves avant de prendre le train pour retrouver leurs femmes au foyer).





Le film de Sam Mendes montre l'envers de l'American Way of Life. Alors qu'elle est une promesse de bonheur, la formule "travail + femme au foyer + enfants + maison en banlieue" ne fait qu'enfermer les personnages dans leur condition, dans une vie routinière, vide, sans espoirs.

Le Rêve Américain remplace les rêves individuels (ici, devenir actrice ou aller à Paris pour trouver sa voie).


De 22 mars 2013
De 22 mars 2013

2 commentaires:

  1. Voici qui donne bien envie de découvrir ce film, que j'ai malheureusement raté lors de sa sortie en salles. Kate Winslet et Leonardo Di Caprio, qui se retrouvent des années après le raz-de-marée Titanic, ont gagné en charme comme en profondeur de jeu. Vraiment deux acteurs très intéressants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai eu la chance de le voir en salle et je n'ai pas été déçu tant ce film m'a boulerversé . En ce qui concerne les deux acteurs Kate Winslet et Leonardo Di Caprio je dirais qu'ils sont vraiment exceptionnels dans ce film.

      Supprimer

Translate

Archives du blog